De la vision borgne à la vision intégrale, ou la joie des retrouvailles intérieures

Depuis que j’ai ouvert mon blog je n’ai pas beaucoup communiqué sur l’évolution de mon éveil spirituel. Parce qu’il est très difficile de partager ses expériences quand elles sont en perpétuel mouvement, et que les prises de consciences souvent inattendues ouvrent l’accès à de nouvelles portes de compréhension. Donc communiquer sur un terrain mouvant n’ai pas aisé ; et bien-sûr les voies de l’éveil spirituel sont si nombreuses qu’il n’est pas nécessaire de conseiller ou d’influencer quiconque, et ce pour 3 raisons : 1- ce serait oublier le libre arbitre offert à chacun ; 2- une vérité pour moi peut être un mensonge pour toi ; 3- seules les expériences comptent à la finale, tout devra être oublié pour ne garder que le vrai savoir issu de nos propres expériences. Donc à chacun de faire son propre chemin. Ceux qui prétendent détenir la vérité unique commencent par mentir par cette prétention.

De l’éveil spirituel à l’éveil de l’Énergie

Je vais passer rapidement mon chemin initiatique de ces dernières années, depuis 2012 pour vous situer.

Fin 2012, j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité à travers le mouvement Rastafari. Début 2013, j’ai connu un brusque éveil spirituel, qui m’a amené à commencer à identifier mon ego, à commencer à saisir l’illusion et à poursuivre un travail sur soi. Début 2016, j’ai connu l’éveil de la kundalini. Cette expérience m’a fortement marqué, car ça a été le début d’une plus grande sensibilité énergétique, un nouveau dialogue avec mon corps.

En 2016, la montée de la kundalini a commencé un travail de nettoyage énergétique et de nettoyage de mémoires émotionnelles. Puis à partir de novembre, l’intensité va m’obliger à me regarder encore plus au fond de moi-même. J’ai découvert que malgré mes évolutions, j’étais encore pleins de jugements et de comportements qui ne m’appartenaient pas, mais qui m’ont étés transmis par mes ancêtres. J’ai été amené à pardonner et à pleurer afin de me détacher de ces automatismes. Malgré tout, fin novembre j’étais très tendu au niveau du troisième chakra, avec des sensations de tensions au niveau du système digestif. J’ai réussi à me nettoyer en utilisant une grosse septaria, avec laquelle j’ai dormi pendant une bonne semaine. Elle a très bien nettoyé ce chakra, puis je ressentais un blocage au niveau du coeur. Début décembre, je commence à partir à la quête du pourquoi ce dysfonctionnement au niveau de mon coeur. J’avais du mal à recevoir l’Amour quand il était très pur, comme venant d’enfants. C’est à travers cette recherche que j’ai entamé ma semaine de retraite spirituelle autour de la fête de la Nativité.

Retrouvailles de l’anima

Je vous ai rapidement situé le contexte, pour maintenant m’attarder sur le corps du message.

Il y a plusieurs mois, j’ai rêvé de mon anima et de mon animal intérieur. Grâce à l’aide de quelqu’un de calé dans l’interprétation des rêves, j’ai pu les identifier ainsi, car sinon je n’aurai pas saisi tout le symbolisme. Dans ce rêve, dans un décor de forêt naturelle, je vois une femme s’approcher de moi. Je la regarde timidement, sans lui parler, puis un tigre s’approche de nous en courant. Je fais signe à la femme de passer une arche voutée, je lui emboite le pas puis je referme un grille avec une clé que je possédais dans ma poche. Enfin, le tigre arrive et me mets un coup de griffe, mais heureusement je suis sain et sauf. Voilà la compréhension du rêve : la femme est mon anima, c’est à dire mon pôle féminin. Le tigre est mon animal intérieur, ou animal totem. Le tigre était agressif car je ne laissais pas mon pôle féminin s’exprimer. Alors il s’exprimait à sa place. Suite à l’explication de ce rêve, j’ai cru que mon pôle féminin était intégré, mais je me suis trompé. Car il n’était toujours pas intégré.

Revenons à ma retraite spirituelle fin décembre. Voilà qu’à ma première nuit, mon anima me revient en rêve. Cette fois-ci le contexte est différent. Dans le rêve, j’ai deux propositions homosexuelles, par des personnes que je connais très bien. Je refuse ces deux avances, malgré plusieurs mois de diète sexuelle. Puis apparait mon anima au milieu de tous ça. Elle vient me parler, et cette fois que je parle avec humour. Elle était très belle, semblait bien me connaître, puis m’a dit une chose incompréhensible sur le coup : « Il m’a mis dans le handisport ».

Sur le coup je n’ai pas compris, mais en fait « Il » c’était moi, et comme je ne la laissais pas s’exprimer, elle était comme handicapée.

Ce n’est que quelque jours après le rêve que j’ai saisi son message. Et je l’ai compris à travers le Tarot de Fées de Doreen Virtue.

Cela fait seulement quelques semaines que je m’intéresse aux tarots et aux oracles. Ce n’est pas la divination ou la connaissance de l’avenir qui m’intéresse, mais la connaissance de présent, et la communication avec mon inconscient. Je n’y croyais pas trop avant. Mais j’ai suivi mon intuition qui m’a conduit vers le Tarot des Fées. Et la carte qui ressortait était celle de l’Équilibre, soit l’équilibre du masculin et du féminin.

Voilà que ce dernier rêve commence alors à s’expliquer. J’ai toujours eu du dégoût envers les homosexuels, jusqu’à avoir peur d’avoir un homosexuel simplement ami dans mes relations. En même temps, je rejetais aussi la partie féminine en moi, car je ne m’identifiais pas à travers elle. Ces dernières expériences m’ont amené à regarder en face cette réalité afin de l’intégrer. Mais comment ?

Appel de Marie et ouverture du coeur

Afin de ressentir cette vibration féminine, j’ai alors appelé Marie à venir me montrer la féminité. Ce que Marie m’a apporté, ça a été le versement de son Amour. Je la voyais me prendre les mains, et me faire ressentir son énergie féminine. Cette expérience à activement participé à  débloquer mon coeur.

Car qu’on le veuille ou non, l’ouverture aux autres est une vertu féminine. Le féminin est dans le recevoir et accueillir, tandis que le masculin dans le donner. Le masculin est la verticalité quand le féminin est l’horizontalité. Le masculin est l’Esprit, quand le féminin est la Terre, la matière. Le masculin est yang quand le féminin est yin.

La vie existe grâce à cet équilibre. C’est parce qu’il y a un opposé que tout se tient. Dans les atomes il y a une charge positive et une négative. Notre âme est masculine et féminine, même si le corps est sexué. Le bien n’existe que parce qu’il y a le mal. Quand on ne veut pas voir le mal on le laisser se développer, et tant que la conscience n’a pas compris les raisons de son existence il reviendra pour nous montrer nos erreurs.

De l’acceptation de Soi au mariage alchimique

L’intégration consciente de ma féminité, Anita ou Naya, vient de m’ouvrir de nouvelles portes de compréhension. C’est ce qu’on appelle le mariage alchimique. Il ne peut être intégré que par l’expérience. Le savoir ne compte pas à ce niveau. C’est pourquoi il faut arrêter de chercher avec son mental si on veut prendre cette route, et apprendre à dialoguer avec le coeur, les émotions et les intuitions.

Je suis passé de la vision borgne à la vision intégrale 😉

Très bon chemin à tous !

 

joconde

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s