Septembre 2017 – Jouer à être heureux

Combat

« C’est par le jeu de petits malentendus avec le réel que nous construisons nos croyances, nos espoirs – et nous vivons de croûtes de pain baptisées gâteaux, comme le font les enfants pauvres qui jouent à être heureux. » – Fernando Pessoa

Août contre septembre lutte. Encore une fois, l’été s’aperçoit que son heure de gloire touche à sa fin et tente de résister encore, s’accroche au temps qui ne s’arrête plus de filer et couvre encore d’une chaleur étouffante les feuilles déjà jaunissantes des grands arbres muets.

L’on s’aperçoit toujours trop tard que la vie est une chose minuscule et que le temps finit par avoir raison de nous. A l’ère de la société de consommation et de la haute technologie, certains pourtant pensaient pouvoir le dompter. Anti-rides, chirurgie esthétique, avancées scientifiques contre parfois une bouchée de pain, il semblerait que l’on puisse à présent légitimer le fait…

Voir l’article original 1 440 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s